CC Pays du Saintois
Vie Communautaire
23 mars 2020

CONFINEMENT / SOUTIEN AUX FAMILLES, PERSONNES ISOLEES ET VICTIMES DE VIOLENCES

CONFINEMENT : Soutien aux familles, aides aux personnes isolées et victimes de violences conjugales

Dans le contexte de l'indispensable confinement, une hausse des violences conjugales et intrafamiliales a été constatée; hausse liée à la promiscuité, à l'anxiété et aux tensions pouvant naître plus facilment en lieu clos.
Aussi, voici un rappel des dispositifs existants en cas de violences :

  • Le traitement des affaires  de violences conjugales continue d'être assuré par les juridictions. L'éviction du conjoint violent doit être la règle. La lutte contre les violences faites aux femmes demeure une priorité de politique pénale clairement affirmée par le ministère de la Justice.
  • Les services de police ou de gendarmerie (17 ou 112), les pompiers (18 ou 112) ou le Samu (15) (114 pour les malentendants) restent mobilisés pour tout cas de danger grave et immédiat, avec nécessité d'une intervention sur place. Le recours au SMS avec le 114 a été étendu : le signalement des violences peut donc se faire par SMS, de façon plus discrète qu'un appel au 17.
  • La plateforme de signalement des violences sexuelles et sexistes arretonslesviolences.gouv.fr est active 24h/24 et 7j/7. Elle permet de dialoguer avec des forces de l'ordre formées aux violences sexistes et sexuelles de manière anonyme et sécurisée sous forme de "tchat", dont les messages ne sont pas traçables.
  • La plateforme nationale d'écoute Violences Femmes Info 3919 est accessible du lundi au samedi de 9h à 19h.
  • Nouveau dispositif : Afin de permettre aux femmes qui ne pourraient pas se rendre à la gendarmerie ou au commissariat de se signaler, une sensibilisation particulière des pharmaciens sera mise en place pour les accurillir. Les pharmaciens pourront alors appeler les forces de l'ordre qui se déplaceront.
  • Le 119, numéro d'appel pour l'enfance en danger ouvert 24h/24 et 7j/7. Il peu recevoir des appels directs d'enfants, des témoins (même auditifs), même dans le doute, de violences commises sur un enfant. Ce numéro est assuré en lien avec les associations de protection de l'enfance également joignables que sont :
    La Voix de l'Enfant : 01 56 96 03 00
    Stop Maltraitance / Enfance et partage : 0 800 05 1234

    Les associations de protection de l'enfance restent également, plus que jamais, à l'écoute pour fournir des conseils ou des orientations vers des services compétents, notamment :
    L'Enfant Bleu - Enfants maltraités : 01 56 56 62 62
    Colosse aux pieds d'argile : 07 50 85 47 10
  • La CEMMA, cellule pour la protection de l'enfance en Meurthe-et-Moselle gérée par le Conseil Départemental, est accessible au 0 810 27 69 12. Cette cellule recueille et traite les appels pour assurer la protection des enfants.
  • La Maison des Adolescents est joignable tous les jours de 10h à 17h au 03 83 26 08 90.
  • Le 115, dispositif d'hébergement d'urgence, est maintenu 24h/24 pour la mise à l'abri.
 

Une cellule d'écoute au niveau national et au niveau départemental a été mise en place pour les auteurs de violences :
  • au niveau national, une permanence téléphonique est gérée par la FNACAV tous les jours de 9h à 19h au 08 019 019 11.
  • au niveau départemental, une cellule d'écoute portée par l'association Terres à Vivres est accessible tous les matins du lundi au vendredi au 06 76 86 37 11.
---


En cas de besoin, ces structures peuvent vous aider et vous accompagner :
 
La Maison des solidarités (MDS) peut être appelée à tout moment au 03 83 26 90 12 ou au 03 83 47 19 21.
La PMI est mobilisable par les MDS ou via une hotline départementale (pour les modes de garde) au 03 83 94 52 52
En l'absence de médecin de PMI sur le territoire, certains relais en lien avec la MDS peuvent être gérés par Mme HUOT-MARCHAND au 06 07 65 49 20  ou par messagerie.
 
Concernant les violences familiales
Enfants : la CEMMA : 0 810 27 69 12 ou le 119
Violences faites aux femmes : 3919 ou le CIDFF Nancy : 03 83 35 35 87
Maison des adolescents : 03 83 26 08 90
La gendarmerie : 17, 112, 114 si malentendant
Hébergement d'urgence : 115


Rappel des contacts utiles en Meurthe-et-Moselle
Retour